Les épisodes d'épuisement répétés sont assez courants. Moi-même j'y suis retournée, ou bien j'ai senti que ça rebasculait parfois et je reprenais mes rituels et ça revenait, à peu près à la "normale", sans toutefois avoir le sentiment d'être complètement sortie d'affaire. Les ruminations étaient là, les émotions continuaient leur danse infernale sans que je n'y comprenne quoi que ce soit. Je vivais toujours ce vent contraire qui m'obligeait à lutter et l'épuisement se représentait.

Burn out épuisement hypersensible

J'ai pris des lectures, toutes plus inspirantes les unes que les autres. J'ai contacté des personnes ressources, psychologues, thérapeutes, je me suis formée, pour m'aider à remonter la pente. J'ai aussi tenté les boissons aux plantes et les petites pilules de phytothérapie, presque une nouvelle passion. J'ai testé les massages pour libérer les tensions de mon corps, certains ont fonctionné, m'ont fait passer des caps, j'ai expérimenté la position du lotus malgré les douleurs de mon corps qui me rappelaient mon incapacité à tenir en place et qui me ramenait au fait que, moi, je ne savais pas faire le vide... Je dois décidément être très bizarre. J'ai appris à respirer, à ouvrir ma cage thoracique, mais de retour à la maison avec mes grandes Vérités, j'avais de nouveau me souffle coupé, les mâchoires qui se serraient.

Et ça coinçait toujours...

Je repartais de chaque lecture, de chaque séance, de chaque expérience, avec une compréhension plus diffuse ou confuse, mais aussi avec des bienfaits bien trop courts. Et je n'oublie pas ma meilleure amie, la culpabilité qui était présente à chaque instant: La culpabilité de ne pas y arriver.

Des phrases revenaient et m'agaçaient sans attendre.

"Il faut prendre soin de vous". Mais c'est quoi ??

"Il faut habiter ton corps!". Mais ça veut dire quoi ? Mon corps m'a coupé les ailes et me coupe encore ! Pourquoi veux-tu que je l'habite ?

"Prends conscience de tes ressentis." Mais je ressens tout et rien à la fois! Tu veux que je retournes voir et ressentir mes sensations? Celles qui m'ont fait tant souffrir?

"Il faut que tu lâches prise." Mais si je lâche prise je m'effondre! Tu comprends ?!

Mon stress ne diminuait pas ou trop peu, ou pas assez longtemps. J'avais besoin de sens, j'avais besoin de comprendre. Mon besoin de comprendre n'était plus celui que l'on satisfait par la lecture, par le fait de savoir ce qu'est le burn out, ses "symptômes" qui sont énumérés sur des listes à n'en plus finir. Je ne me sens pas malade. Je suis épuisée. Au fond de moi, je pensais avoir déjà saisi tout cela, les concepts, les théories, les "il faut".

Normal, je ne suis que dans mes concepts, je ne suis que mon mental. Je sais faire "comprendre l'impalpable".

Claire MAUNIE DEBIN

Ce qui me manquait, ce n'était plus de comprendre. C'était de ME comprendre. De me décortiquer, de m'observer, de faire mes liens, de vivre mes expériences, dans mon corps, dans ma tête pour connecter ma banque de données, naître et grandir. Voilà ce qu'il me fallait. Il me fallait tout cela pour m'approprier qui je suis, pour choisir MES outils, MES informations qui font sens, et assimiler de tout mon être que j'étais bien plus vaste que ce que je voyais de moi jusqu'alors.

Tout ce qu'on me transmettait à l'époque me semblait si loin de moi, si inatteignable. Les techniques, les outils... Je me souviens encore de ce rendez-vous en cabinet de Sophrologie, ma première fois. Je me revois en train de suivre scrupuleusement les consignes (beh oui il faut faire les choses consciencieusement et parfaitement sinon ça sert à rien ! ironie bien sûr ;)). Je levais les bras en veillant à ma respiration. Déjà trop de consignes pour mon cerveau qui surchauffe. J'ouvrais un œil de temps en temps pour m'assurer qu'elle le faisait en même temps que moi, m'assurer que je faisais bien, ne trouvant rien d'exaltant là-dedans (il n'y a que les choses passionnantes qui sont intéressantes voyons ! ;)). Et j'ouvrais les yeux aussi pour m'assurer que ce n'était pas une blague... Je ne comprenais pas où elle voulait en venir.

What ? Juste vivre le moment présent ? !

Mais moi je suis dans la maîtrise ! le contrôle !!!!! Ok, ça ne doit vraiment pas être pour moi... Je me disais alors que même les techniques, censées me faire du bien, n'étaient pas faites pour moi ! Foutue, j'étais foutue...

Puis, à force de ruminations, de solitude, de moments de désarroi (fallait-il encore vivre cela pour comprendre ?), j'ai compris que j'avais besoin d'avoir une vision globale de la démarche. Je suis comme ça. C'est mon besoin. Or je n'avais nulle part où aller.

Aujourd'hui, avec le recul que j'ai sur mon épisode d'épuisement, les retours d'expériences de mes client.e.s, j'ai observé les chemins que j'ai suivis et ceux empruntés par mes pairs fatigués. Ces chemins que j'ai empruntés, je les ai foulés parfois les uns après les autres, parfois plusieurs simultanément, en fonction de ce que je me sentais prête à vivre et à assimiler. Et ce sont ces chemins que j'ai inclus dans mes programmes.

Etre guidé sur ces voies et en même temps, suivre à la carte les passerelles qui amènent d'un chemin à un autre pour faire des liens, tisser son réseau, apprendre à se lire et devenir autonome.

Claire MAUNIE DEBIN

Tout cela selon :

  • son état de fatigue du moment
  • son envie et son élan d'avancer
  • son état psychologique de l'instant
  • la maturité atteinte.
Claire MAUNIE DEBIN Programme Burn out hypersensibles Rallume ta flamme

Je les ai pensés en groupe mais aussi individualisés, pour que selon votre besoin, vous trouviez le soutien le plus adapté pour vous. Le mot d'ordre pour moi à travers ces programmes, c'est :

Ne pas lâcher et construire l'avenir en sécurité.

C'est en cela que je propose un accompagnement de proximité (même en ligne ;)

Je les ai voulus progressifs. Que ce soit en groupe ou en groupe et individuel cumulé, il existe 2 niveaux majeurs à choisir suivant votre besoin :

  • Les bases : Vous chercherez à comprendre vos mécanismes, ceux qui vous ont amené au burn out, vous poserez le socle de vos futures ressources, vous mettrez en place VOS premiers outils. L'objectif de ce niveau est de reprendre les choses en main. Une première démarche essentielle. Programmes MAGIQUE** et MERVEILLE**
  • L'avenir : Sur ce niveau vous aurez travaillé sur les bases qui sont essentielles et nous irons plus loin. Vous construirez votre avenir, vous poserez du sens dans vos actes quotidiens avec facilité, vous pérenniserez votre démarche pour atteindre la vie plus sereine que vous imaginez là, maintenant, mais que vous n'osez pas encore faire parler à 300%. Programmes MAGIQUE *** et MERVEILLE***

Laisser la place au concret et au concept pour que les deux se fassent une place harmonieuse, et avoir la garantie de consolider vos nouvelles stratégies de vie et de trouver l'alignement qui vous convient, voici ce sur quoi nous deviendrons partenaire lors de l'accompagnement.

Pour connaître le programme le plus adapté à votre profil, rencontrons-nous lors de l'entretien Découverte que je propose. 30 minutes pour échanger ensemble et poser vos besoins. Nous définirons ensemble de quoi sera fait notre itinéraire.

Il suffit de remplir le questionnaire en ligne (en page d'accueil de mon site) et vous recevrez un mail vous expliquant tout ;)

Claire MAUNIE DEBIN

Les autres programmes : EVEIL* pour cheminer à son rythme et réveiller en soi un regard bienveillant pour soi

Burn out atypiques hypersensibles épuisement pro perso Claire MAUNIE DEBIN

"Je veux apprendre à gérer mes émotions. Parce que si je ne le fais pas, je risque de perdre tout ce que j'ai : mes amis, mon mari (ma femme), ma relation avec mes enfants s'effrite... Je ne sais plus comment faire parce que j'ai toujours le sentiment d'être borderline, à vif !"

Les émotions frappent à votre porte sans cesse. Et c'est normal! Elles font leur job !

Elles vous délivrent un message ! Et selon votre sensibilité et votre façon d'accueillir votre univers, votre sensibilité aux personnes, les messages peuvent être nombreux! Ils s'entassent dans "l'entonnoir" de votre cerveau, avant de pouvoir être traités les uns après les autres, mais le goulot est déjà saturé et l'entonnoir ne cesse de se remplir. Alors ce que vous ressentez, c'est souvent l'émotion liée à l'émotion : je suis frustré.e ou stressé.e de ne pas pouvoir traiter tout ce qu'il se passe, comme je le voudrais, ça fait trop, beaucoup trop...

"Ainsi, je suis stressé.e d'être frustré.e. Et je peux être stressé.e d'être stressé.e d'être frustré.e et je peux continuer ainsi indéfiniment..."

Rajoutons une petite couche: celle qui arrive lorsque l' "on" me fait comprendre que je dois apprendre à gérer mes émotions. Ces émotions que, les trois quarts du temps, vous ne comprenez pas, que vous ne nommez pas, que vous ne voyez même pas venir souvent... Dur à vivre tout cela ! Surtout quand nous sommes sensibles au fait de plaire aux autres, de rentrer dans le moule, alors que ces émotions me font vivre un calvaire au regard de l'environnement qui nous entourent et du jugement des autres. Une des stratégies que vous allez adopter est par exemple la stratégie de la carapace: une carapace blindée digne d'un bunker qui prend racine très tôt et qui vous prive de votre accès aux émotions et à leurs messages.

Cela devient difficile d'être un être sensible quand on finit par comprendre que notre sensibilité devient un problème pour tout le monde.

CMD

Alors, nous trouvons la solution la plus rapide à mettre en oeuvre de façon intuitive, par instinct de survie, et celle qui vient le plus rapidement, c'est le choix de devoir rentrer dans le moule à tout prix pour ne pas se sentir rejeté.e pour les autres.

Or il y a bien un prix à payer, trop cher selon moi. Cette solution que vous avez trouvée vous coûte ce qu'il y a de plus important pour vous: VOUS!

A court terme, vous ne vous sentirez plus rejeté.e par les autres (peut-être) mais vous vous êtes rejeté.e... vous-même... Dure sentence quand on sait que le but de votre démarche était aussi simple et nécessaire que d'être reconnue par vos pairs.

  • Ce dont vous vous apercevez rapidement, c'est que vous ne parvenez plus à respirer,
  • votre cage thoracique se recroqueville,
  • votre silhouette vit une crispation permanente.
  • Votre corps parle et dit ce que votre tête ne peut pas encore traiter.
  • Vous cogitez sans cesse.
  • Vous ne comprenez pas tout.
  • Vous vous fatiguez rapidement.
  • Vous pouvez vous agacer rapidement pour tout et n'importe quoi.
  • Vous pouvez aussi vous isoler...

Et ce petit diable qui pousse à l'épuisement professionnel se délecte de ce moment. Tombera ou tombera pas ? That is the question !

Ce que j'ai compris, sur ma route, c'est que cette sensibilité que je voulais refouler et qui me posait problème n'était peut-être pas mon vrai souci...

Mon vrai souci était ma façon de regarder mon monde. En bref, je n'avais pas les bonnes lunettes !

Ma démarche était alors de :

  • Accepter ma sensibilité en l'explorant, en la laissant parler, en l'observant selon les contextes
  • Rencontrer d'autres sensibles pour me sentir reconnue, avec qui j'ai pu être MOI, sans être obligée de rentrer dans un moule qui n'était pas pour moi
  • Apprendre à mettre en avant ma sensibilité et ma compréhension de ce monde que je voyais pour la première fois avec ces nouvelles lunettes
  • Apprendre à me connaître avec mes nouvelles montures

Les opticiens seront contents de mon texte ;) Mais ne vous y trompez pas! Vous aurez vous-même besoin de les régler ces lunettes, de les changer, de les ôter et de les remettre. Ce sera vous, et personne d'autre, qui pourrez vous approprier ce nouveau monde.

Petit à petit, je vous propose de vous aider à vous mettre en action et à vous sécuriser, pour qu'à chacun de vos pas vous ayez le temps de régler votre vue :)

Etes-vous prêt.e ?

Pour le savoir, je vous propose un entretien découverte de 30 min pour que nous puissions poser ce que vous vivez et voir ensemble comment nous pouvons cheminer. Il vous suffit d'un mail à contact@moninstant-sophro.fr pour demander votre rendez-vous.

Claire


Copyright 2019 ••• IDÉFIXE ® ••• . Tous droits réservés.
Facebook
LinkedIn