Le lundi de rentrée…

Lundi ! Nous sommes Lundi et pas n’importe lequel. Nous sommes le lundi de ma rentrée… En d’autres termes, finies les vacances.

Hier encore, ça allait. Je n’ai pas ressenti le blues du Dimanche soir, veille de rentrée. Je ne l’explique pas vraiment. Mis à part ma sensation d’avoir fait ce qui me plaisait pendant une partie de mes vacances qui a dû me regonfler, je ressens au fond de moi qu’il est temps de reprendre.

Petite trouvaille de l’été : Kiffe ton cycle de Gaëlle Baldassari

Il est temps de reprendre, avec un nouveau regard, encore un peu plus clair, sur ce qui se profile pour moi. Quelques petits objectifs à mener à bien pour que mon parcours se poursuivent au mieux, et surtout dans le respect de mes besoins.

Cabinet CMD Sophrologie Coaching – Claire MAUNIE DEBIN
Respecter chaque besoin, Respecter son écologie, Respecter son corps

Se découvrir des talents de surfeuse…

Je reprends le travail en me disant que je suis en train de surfer dans le tube et que je vais être attentive aux signes de cette période. Les miens et rien que les miens. La surfeuse est la métaphore utilisée par Gaëlle Baldassari dans son livre Kiffe ton cycle. Un joli regard, donc, sur la femme et son cycle qui va m’accompagner à partir de cette rentrée. Connaissance indispensable pour les femmes à mon avis…

Surfer dans le tube c’est cette période faite d’ambivalence, de ces perceptions assombries de la réalité, mais remplie de créativité et de puissance. C’est cette période juste après l’ovulation. Ainsi, mon lundi de rentrée, je le fais sur ma planche, debout, et je suis en plein tube.

Ambivalence, oui. Car mes émotions me font valser au plus haut point : peurs de tout et de rien, excitation, tristesse de fin de vacances, joie à l’évocation des souvenirs de vacances, enthousiasme face à la nouveauté, doutes sur l’aboutissement de certains projets, motivation pour réaliser certains travaux laissés en suspens. Ah, les hormones !

Quelques perceptions assombries, quelques pensées négatives qui peuvent m’enliser parfois. Suis-je à ma place ? Quel est le sens de tout ce que j’entreprends ? C’est pas parfait ! la poisse ! Avant, ça me mettait même en colère. En colère contre moi, de me sentir trop fatiguée, et de ne pas pouvoir avancer efficacement.

Et cette tendance pokerface… Parlons-en ! Quand je me lève en me sentant très inspirée et quand je pense que je vais pouvoir écrire sur mon blog en toute liberté, que je vais pouvoir faire mes publications pour parler de ce même projet qui n’avait pas sa place dans ma vie deux minutes plus tôt. Ce double visage qui m’invite à sombrer et qui me rattrape en me murmurant de sa voix rassurante que j’ai raison de continuer parce que c’est Moi finalement tout ça.

Collectionner mes pépites !

Claire MAUNIE DEBIN
Coaching de femme
Sophrologie PNL Méditation
Atelier Cabinet CMD Sophrologie Coaching – Ecrire le journal de sa nouvelle vie

Bref, pas besoin de petites pilules vertes pour aller bien ! Ca bouillonne dans ma tête ? Et bien, que ça bouillonne ! Que ça déborde même ! Je décide de faire de tout ce qui déborde ma force. J’ai un milliard d’idées à la seconde ? Et bien, qu’à cela ne tienne, je note mes débordements lyriques dans mon carnet de croisade; il y aura bien une pépite à exploiter pour créer un nouveau sujet de conférence ou pour me lancer un nouveau défi, ou assouvir une nouvelle envie. Parce qu’en effet, je le sens bien : ce n’est pas le moment de prendre de grandes décisions. C’est simplement le moment de poser les choses; Ne pas les refouler, les accueillir, les noter et je les relirai quand mon cycle sera de nouveau à son apogée et au summum de sa productivité. J’ai envie de poser mon esprit ? Et bien, je le pose. Je dors, je regarde netflix. Le chien n’attend que de se défouler en pleine nature, alors allons profiter des grands champs pour gambader et courir comme dans cette joyeuse descente du générique de la petite maison dans la prairie…

Calme… Je m’égare… C’est ça aussi les hormones et vous venez de « subir » un extrait de mes envolées imaginaires.

J’apprends à me connaître

Alors voilà, je commence ce lundi avec ce nouveau regard, avec ces cycles qui m’accompagnent de J1 à J(je ne sais pas combien). Je récolte mes signes. Mon regard sur mon job, sur mes projets, mes manifestations physiques, morales, émotionnelles, tout est noté et mon cerveau s’amuse à m’orienter, sans forcer, sur l’indice que je dois voir. Mes maux de ventre, maux de tête. Sans parler de mes idées noires et des sujets qui m’embarquent rapidement, ainsi que des transformations de mon corps au gré du cycle (ventre qui grossit, jambes douloureuses et davantage gonflées, mes boutons, mes prises et pertes de poids…).

Plus j’avance, plus je résous mon énigme. Plus j’avance, plus je suis moi.

Claire MAUNIE DEBIN – Cabinet CMD Sophrologie Coaching – www.moninstant-sophro.fr

Ateliers en lien avec cet article : Créer le journal de sa nouvelle vie

Retraite « Un temps pour soi »

Conférence : Comment se faire confiance ?

Atelier « Je veux être confiant(e) et fièr(e)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyrights 2019 Webidnet un produit Alter6 Tout Droits Réservés
Facebook
LinkedIn