VOUS AVEZ UN REGARD SENSIBLE ! POURQUOI VOULOIR CHANGER VOS YEUX PLUTÔT QUE D’UTILISER LES BONNES LUNETTES?

« Je veux apprendre à gérer mes émotions. Parce que si je ne le fais pas, je risque de perdre tout ce que j’ai : mes amis, mon mari (ma femme), ma relation avec mes enfants s’effrite… Je ne sais plus comment faire parce que j’ai toujours le sentiment d’être borderline, à vif ! »

Les émotions frappent à votre porte sans cesse. Et c’est normal! Elles font leur job !

Elles vous délivrent un message ! Et selon votre sensibilité et votre façon d’accueillir votre univers, votre sensibilité aux personnes, les messages peuvent être nombreux! Ils s’entassent dans « l’entonnoir » de votre cerveau, avant de pouvoir être traités les uns après les autres, mais le goulot est déjà saturé et l’entonnoir ne cesse de se remplir. Alors ce que vous ressentez, c’est souvent l’émotion liée à l’émotion : je suis frustré.e ou stressé.e de ne pas pouvoir traiter tout ce qu’il se passe, comme je le voudrais, ça fait trop, beaucoup trop…

« Ainsi, je suis stressé.e d’être frustré.e. Et je peux être stressé.e d’être stressé.e d’être frustré.e et je peux continuer ainsi indéfiniment… »

Rajoutons une petite couche: celle qui arrive lorsque l’ « on » me fait comprendre que je dois apprendre à gérer mes émotions. Ces émotions que, les trois quarts du temps, vous ne comprenez pas, que vous ne nommez pas, que vous ne voyez même pas venir souvent… Dur à vivre tout cela ! Surtout quand nous sommes sensibles au fait de plaire aux autres, de rentrer dans le moule, alors que ces émotions me font vivre un calvaire au regard de l’environnement qui nous entourent et du jugement des autres. Une des stratégies que vous allez adopter est par exemple la stratégie de la carapace: une carapace blindée digne d’un bunker qui prend racine très tôt et qui vous prive de votre accès aux émotions et à leurs messages.

Cela devient difficile d’être un être sensible quand on finit par comprendre que notre sensibilité devient un problème pour tout le monde.

CMD

Alors, nous trouvons la solution la plus rapide à mettre en oeuvre de façon intuitive, par instinct de survie, et celle qui vient le plus rapidement, c’est le choix de devoir rentrer dans le moule à tout prix pour ne pas se sentir rejeté.e pour les autres.

Or il y a bien un prix à payer, trop cher selon moi. Cette solution que vous avez trouvée vous coûte ce qu’il y a de plus important pour vous: VOUS!

A court terme, vous ne vous sentirez plus rejeté.e par les autres (peut-être) mais vous vous êtes rejeté.e… vous-même… Dure sentence quand on sait que le but de votre démarche était aussi simple et nécessaire que d’être reconnue par vos pairs.

  • Ce dont vous vous apercevez rapidement, c’est que vous ne parvenez plus à respirer,
  • votre cage thoracique se recroqueville,
  • votre silhouette vit une crispation permanente.
  • Votre corps parle et dit ce que votre tête ne peut pas encore traiter.
  • Vous cogitez sans cesse.
  • Vous ne comprenez pas tout.
  • Vous vous fatiguez rapidement.
  • Vous pouvez vous agacer rapidement pour tout et n’importe quoi.
  • Vous pouvez aussi vous isoler…

Et ce petit diable qui pousse à l’épuisement professionnel se délecte de ce moment. Tombera ou tombera pas ? That is the question !

Ce que j’ai compris, sur ma route, c’est que cette sensibilité que je voulais refouler et qui me posait problème n’était peut-être pas mon vrai souci…

Mon vrai souci était ma façon de regarder mon monde. En bref, je n’avais pas les bonnes lunettes !

Ma démarche était alors de :

  • Accepter ma sensibilité en l’explorant, en la laissant parler, en l’observant selon les contextes
  • Rencontrer d’autres sensibles pour me sentir reconnue, avec qui j’ai pu être MOI, sans être obligée de rentrer dans un moule qui n’était pas pour moi
  • Apprendre à mettre en avant ma sensibilité et ma compréhension de ce monde que je voyais pour la première fois avec ces nouvelles lunettes
  • Apprendre à me connaître avec mes nouvelles montures

Les opticiens seront contents de mon texte 😉 Mais ne vous y trompez pas! Vous aurez vous-même besoin de les régler ces lunettes, de les changer, de les ôter et de les remettre. Ce sera vous, et personne d’autre, qui pourrez vous approprier ce nouveau monde.

Petit à petit, je vous propose de vous aider à vous mettre en action et à vous sécuriser, pour qu’à chacun de vos pas vous ayez le temps de régler votre vue 🙂

Etes-vous prêt.e ?

Pour le savoir, je vous propose un entretien découverte de 30 min pour que nous puissions poser ce que vous vivez et voir ensemble comment nous pouvons cheminer. Il vous suffit d’un mail à contact@moninstant-sophro.fr pour demander votre rendez-vous.

Claire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright 2019 ••• IDÉFIXE ® ••• . Tous droits réservés.
Facebook
LinkedIn